Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LOZERE DECOUVERTE un coin de paradis

MON FOUR A BOIS

1 Janvier 2012 , Rédigé par KISCOOL Publié dans #four et barbecue

FABRICATION DU FOUR
 
J'attire votre attention sur ce chapitre: nombreux sont ceux qui me contactent pour de plus amples renseignements, je renseigne toujours avec plaisir et selon mon temps disponible mais bien souvent les infos que l'on me demande sont dans ce blog, epluchez le buchez il est là pour çà @ votre service et si vous ne trouvez pas l'info j'essayerais de vous aider avec plaisir en me contactant via l'adresse que je donne dans la rubrique "espace info"
Bon si on aborde le sujet du four:
C'est autour de lui et à cause de lui que mon projet a débuté c'est aussi pourquoi je vais prendre mon temps pour le réaliser.

Tout d'abord voici le support de mon futur four


 
Ayant de grosses craintes au niveau de la chaleur qui sera diffusée sur ma dalle, j'ai décidé d'isoler celle ci en utilisant de la chamotte, sorte de sable qui isolera la sole du four de ma dalle.
La chamotte est relativement difficile à trouver, perso j'ai trouvé le produit là ou j'ai pris mes produits réfractaires chez Valabregue à Boléne.

Vu que le support où je vais réaliser mon four est déja à 115 du sol, je décide de creuser ma dalle pour ne pas que la chamotte me suréléve ma sole.
Et comme faire et défaire c'est toujours travailler, voila que je me met à casser ce que je m'étais appliqué à faire!

Le choix de la hauteur de la sole:


Nombreux sont ceux qui ont choisis de mettre leur sole à 95/100 de haut, moi j'ai décidé de la mettre au minimum à 115 pour ne pas avoir à se plier en 4 pour enfourner et défourner; apres de longues heures de vol derrière mon four je ne regrette pas ce choix et je le conseille.




Je vous dis pas le merdier, je me suis mis comme une peille sur ce coup là!


Imaginez 30° la transpiration et tout et tout!!

Bref aprés 2 heures de dur babeur voici le résultat.



Un joli trou dans ma dalle que je m'empresse de reboucher à la chamotte!
La chamotte est utilisée pour la fabrication de briques réfractaires. Elle est mélangée à de l'argile broyé. En mouillant ce mélange on obtiendra une pâte plastique afin de façonner des briques qu'on sèchera et cuira pour les rendre resistantes à l'eau.

Rôle de la chamotte dans la terre de modelage


La chamotte donne de la structure à la terre de modelage.

Les pièces montées « tiennent » mieux, sans s'affaisser en cours de travail, pour autant que le degré d'hygrométrie et la plasticité de l'argile ne soient pas trop importants.

La présence de la chamotte diminue le retrait au séchage et à la cuisson. Elle permet également, si sa granulométrie est importante, de pouvoir modifier la structure de la pièce en ajoutant des parties nouvelles alors que la pièce est pratiquement sèche.

La présence de la chamotte facilite le séchage et évite les déformations et les fentes qui se retrouvent souvent après cuisson lors de la réalisation des objets plus ou moins volumineux.

sourceWIKIPEDIA

J'ai trouvé cette chamotte chez: http://www.valuy-sa.com/

Nombreux cherchent ce produit introuvable chez les bigmat point p and CO, ils ne connaissent meme pas pour la pluspart!



Bon voila pour le support de la sole!

 Et la sole on s'y colle? Volia voila!



Bon c'est encore un peu grossier mais sa va s'arranger, je vous le promet!



Voici le genre de déconvenue dont je me serai bien passé, il me faut contacter mon fournisseur pour lui demander quelques explications, certains carreaux de soles sont fendus quasiment sur l'intégralité du pave, ça me plait pas des masses!

Aprés 3 ans d'utilisation ma sole n'a pas bougée, ce probléme ne semble pas etre important!



Une petite esquisse de la bouche du four juste pour le fun!

Voila aprés avoir zoné pas mal de temps en altitude sur mon toit, je me remet au four.



Quelques explications sur le départ de la voute:


- Dans un premier temps j'ai posé la sole sur un lit de chamotte.
La sole est posée et non collée, c'est à mon avis important pour la dilatation des matériaux et en plus si un jour il me faut changer un carreau ça n'en sera que plus facile!

- Ensuite j'entoure la sole d'une membrane de polystyrene de 5 Mm que l'on utilise en principe quand on coule une dalle dans les habitations afin de laisser un espace entre la voute et la sole pour ne pas avoir de surprises avec les problémes liés aux phénoménes de dilatations!




- Avant d'attaquer à poser la premiere rangée de briques, j'ai posé une couche de papier sulfurisé afin de dissocier la voute de la dalle et ce toujours pour prevoir la dilatation, ma voute n'est pas collée sur la chape et chaque élement peut dilater comme il l'entend ce qui a mon avis reduira plus tard les risques de fissuration de la voute!


Voici les différentes solutions voute/sole

Je pense qu'il est très important de ne pas négliger les phénomènes de dilatations, c'est pourquoi j'ai choisi le deuxiéme dessin, isolation sous la sole et voûte dissociée de la sole et dissociée aussi de la dalle, je pense ainsi avoir considérablement réduit les problémes de fissure sans toutefois en avoir la certitude!



Au sujet du mortier réfractaire: 

J'ai suivi scupuleusement les conseils que j'ai glané chez Valabrégue, j'ai utilisé le fondu de chez Lafarge dans les proportions qu'ils indiquent MAIS et c'est apparement ceci qui est le plus important:
- Il est fortement déconseillé d'utiliser du sable de riviére en effet la composition de celui ci fait que la multitude des éléments qui le compose (impuretés, calcaires, schistes,  quartz, micas)  favorise pour chacuns, des coefficients de dilatations différents et par conséquent  à la longue l'apparition de  probables fissures.
Le sable de carriére est une alternative car composé d'un seul élément mais personnellement  j'utilise du sable de silice, il ne craint pas la chaleur, il est calibré et garanti sans impuretés.


Mon soucis du moment:

Le mortier réfractaire, si je suis les prescriptions de dosage , j'obtiens un mélange trés peu homogéne, difficile à travailler; il est impossible de bourrer les joints sauf en rallongeant avec de l'eau or, ce n'est pas préconisé, je ne connais pas les répercussions que cela peut engendrer par la suite!

Avec du recul, je n'ai pas respecté les prescriptions car pour le fabriquant c'est une façon de se couvrir des eventuels desagrément de retrait du produit au sechage.
J'ai fais mon melange liquide à souhait pour pouvoir le travailler à ma convenance et au final je n'ai pas eu de mauvaises surprises, rien n'a bougé!



Bon il faut arreter de se torturer l'esprit, d'autant que ce n'est pas là que j'aurais les plus fortes chaleurs!

Fabrication du gabarit qui va me permettre de façonner le dome en sable de la voute.
Un axe au centre de la sole et le gabarit en aggloméré qui tourne autour de cet axe.

Je vais bientot pouvoir attaquer la bouche du four.


Mise en place des briques pour voir si tout s'ajuste bien? Cool sa tombe pile poil!



Et voila le travail!!!
IMPORTANT: lors de la mise en place du gabarit de la bouche, prévoir des petites calles dessous pour par la suite pouvoir le retirer sans avoir à l'exploser à la massette!!!!

Bon maintenant ma pelle et mon seau!!




J'ai deposé le sable bien humidifié et bien tassé, par la suite sa séche un peut mais le dome reste relativement solide et ne se détériore pas.

Maintenant faut tailler, là sa devrait avancer beaucoup moins vite!!
Affaire a suivre!

mise en place de la 2eme rangée



Bon cette bouche de four c'est pas pasqueu c'est moi qui l'ai assemblée mais je la trouve réussie!



des découpes!!!




Voici en detail l'ouverture dans la voute de la bouche du four, cet avaloir fait 5 de large sur 20 de long
 
Prévoir plus large et plus long, par le suite je l'ai retravaillé et c'est pas plus mal, les fumées sont bien aspirées, sa ne refoule pas souvent!
Prévoir 8/10 cm en largeur, en longueur à vous de voir, plus se sera ouvert, meilleur sera le tirage et n'oubliez pas de prévoir un clapet en sortie du futur avaloir.

 Encore un dernier niveau et faudra bien se résoudre à s'attaquer à la clé de voute!!




Voila fini les découpes merdeuses, fini de bouffer de la brique réfractaire en poudre, fini de se prendre la téte à vouloir mettre bord à bord toutes les briques, fini de se casser le dos!



C'est t'y pas beau?


Je vous dis pas le travail pour sortir des coupes pareilles!
C'est domage de cacher ça avec du mortier non?




Voila le gros du travail sur la voute est fini; maintenant l'avaloir




En passant j'ai élargie l'ouverture de l'avaloir qui n'etait pas assez large à mon gout et risquait de laisser passer la fumée par l'ouverture de la bouche.
Ne pas hésiter à surdimentionner l'évacuation des fumées, c'est le conseil que je vous donne car sa a tendance à souvent refouller par la bouche du four et noircir la façade.


Voila le travail de la journée, pastouillage de la voute au ciment réfractaire; talochage et mixage le tout à la main, damned je me suis pourri les mains!


Ma voute enfin dégagée!

Coucou pour ceux qui ne me connaissent pas  voila à quoi il ressemble le Lozerois!

Ma clé de voute, le morceau le plus délicat qui m'a vraiment donné du fil à retordre mais bon au final je suis trés content je l'ai relativement bien réussie!
Mon soucis premier était de ne pas voir de ciment en interieur et faire un bord à bord parfait.





Jonction de la voute avec la bouche du four coté gauche



jonction de la voute et de la bouche coté droit


jonction voute et bouche le haut








Pose d'un torchi sur la voute composé d'argile, de paille et de toutes les chutes des tailles des briques, le tout soigneusement pillé!


Montage en béton de mur de chaque coté du four

Voila pour la suite des événements, on se travaille la façade du four; taille de pierres et éclatage de doigt à la massette; c'est la faute à mon sponsor!!!



Et voila se sera tout pour aujourd'hui!



Le four ingrédients et outillages


Pour la conception même du four j'ai utilisé des réfractaires de chez Valabrégue à Boléne dans la vallée du Rhone:
http://www.valuy-sa.com/


Valabregue et Valuy sont deux fabriquants FRANCAIS associés de produits réfractaires,ciments, liants et autres produits correspondant parfaitement à nos attentes.
Situés à Boléne prés d'Orange dans le Vaucluse, il proposent une game plus que compléte, le probléme et de trouver leurs réferencements chez les distributeurs de matériaux.
Le mieux pour ceux qui ne sont pas loin est de se déplacer et ainsi de pouvoir constater qu'il est illusoir d'aller chez CASTO MR Brico et autres distibuteurs qui ne vous proposeront jamais ces produits de qualité et surtout à des prix aussi compétitifs!
Perso, j'ai fait 3 heures de route pour aller les voir et je ne regrette rien, j'y ai vu des produits dont je n'imagiais meme pas  leur existance et je suis reparti avec 580 Kg de marchandises!
Quelques exemples de prix?
Brique 26 32% d'alumine 22/11/5.5  2.6Kg  0.8 E HT
Carreaux de sole 22/22/5  4.9 Kg  2.55 E HT
Savon bout rond  22/6/5   1.2 Kg  0.83 E HT
Savon normal  22/6/5.5   1.5 Kg  0.53 E HT
Et le top du top les couteaux ou coins une brique dont la forme permet de faire des voutes et gardant une symetrie au niveau des joints.
Les tarifs que je vous donne sont départ d'usine, il va de soit que si vous les trouvez chez un distributeur ils seront nettement plus cher, moi la brique 22/11/5.5 je l'ai trouve à 1.5 E TTC et là elle m'a couté 0.96 E TTC

En prime et sans rien demander, on vous fera visiter les fours, vous aurez droit à un acceuil chaleureux et vous aurez les conseils des gens qui metrisent tous les problemes que nous rencontrons au cour de nos travaux sur nos fours.

N'hésitez pas à aller voir leur gamme de produits sur leus site, vous verrez que c'est une maison serieuse et qui tient la route:

http://www.valuy-sa.com/


Caractéristiques techniques du four


Pour monter mon four il m'a fallu 75 briques 22x11x5.5 et une

dizaine de savons 22x6x5.5 pour la

bouche.



Il a un diamétre de 90 cm intérieur et une hauteur de voute de 38 cm, la bouche du four fait 51 cm de large sur une hauteur de 26 cm.
L'avalloir a une ouverture dans la bouche de 30x10 cm.
Prevoir plus large si possible!!!
il est relié à une gaine inox souple de 15 cm de diamétre.

Les dalles de sole font 20x20x4.
Elles sont posées sur un lit de chamotte de 4 cm d'épaisseur

Il est posé sur une paillasse d'angle qui fait 135 cm de chaque cotés de l'angle et 2 retours de 70 cm et la face fait environ 105 cm. La hauteur de la sole finie est de 120 cm.

Pour le montage du four j'ai utilisé du fondu de chez Lafarge ( 50Kg) mélangé à du sable de silice granulometrie 0 (le plus fin possible) il m'a fallu 125 Kg de ce sable.


Premiére flambée
premier apéro!



Quelle émotion, aprés avoir tellementbossé sur ce four; y mettre le feu c'est un peu l'aboutissement d'une aventure!


Bon on arrette de se triturer l'esprit et on fini par craquer une allumette.


Le seul regret que l'on pourrait avoir c'est que la voute ne restera pas nickel trés longtemps.


Et puis cet avalloir qui fait son travail à merveille; de ce coté là y a rien à redire.
Alors vu que sa se presentait pas trop mal on a decidé d'arroser la chose!

Les filles au jaune.

les mecs à la biere


Resultat une soirée trés sympa, une douceur exeptionnelle pour un fin octobre.

Suite du dérhumage

Le dérhumage a pour fonction de sortir l'eau contenue dans les matériaux de construction du four par une succéssion de petits feux!
Il est impératif d'étre vigilant sur cette étape et de ne surtout pas se presser car au début un feu trop violent peut provoquer des dégats irréparables. En effet un choc thermique pourrait provoquer des fissures dans la voute; le seuil critique est la transformation de l'eau de l'état liquide à l'état gazeux, il faut donc s'armer de patience pour évacuer celle ci par une succéssion de petits feux.

Ceci est ma troisiéme flambée, je vais laisser le feu s'éteindre puis boucher l'ouverture du four pour que la chaleur s'évacue à traver la voute.

Reprise du chantier par la fabrication de la porte en bois





 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
merci pour ce tuto, je compte bien m'en inspirer ce printemps pour faire le miens
Répondre
J
vraiment trés sympa, du boulot bien mieux que les pros, merci mille fois, cela m'encourage à faire le mien<br /> je suis admiratif de la qualité du travail<br /> PS bonne bouille le Lozérois
Répondre
P
bonjour et toutes mes félicitations je pense a faire quasi le meme !!!! bravo la lozere que j adore ! bonjour de l aveyron.....
Répondre
K
Super four ! Un des plus beaux que j'ai vu sur le net. Quelle clé de voute ! ???? Merci pour tous ces conseils dont je vais profiter.
Répondre
L
Bonjour, c'est sans avoir trouver de solutions que je me rapproche de vous,et, si vous avez le tps. <br /> Ma problématique est la suivante: je viens d'acheter une maison dans laquelle sur la terrasse il y a un four a pain. Probleme celui ci a ete construit avec de mauvaises proportions. du coip il chauffe mal.<br /> diametre 92cm<br /> hauteur voute 60cm<br /> largeur porte 60cm hauteur 35.<br /> cheminée 55 large sur 12cm...<br /> <br /> je souhaiterais baisser la hauteur du dome. Auriez vous une technique sans avoir a casser une partie du dome?
Répondre
D
Rehausser la sole en ajoutant des carreaux? Toucher au dôme me semble risqué...
H
Au delà du superbe résultat, merci pour cette mine de renseignements ! Tout ce descriptif, sa rédaction, son illustration ! Rien ne manque hormis venir déguster quelques pizzas chez vous ! Montpellier n’est pas si loin ????. Mille mercis pour ce super documentaire ! Respect et amitié ! Henri
Répondre
D
Concernant la voute de la porte. Est elle collée aux "savons" ou bien juste posée sur papier cuisson pour la dilatation?<br /> Le ciment réfractaire supporte une épaisseur de combien de cm (normalement 1 joint est de 1cm...) jusqu'a combien peut on aller sans risque de fissure avec la chaleur?<br /> Merci pour ces conseils<br /> david
Répondre
C
Superbe travail et conseils!<br /> J'ai ce projet en tête et votre construction détaillée m'aidera fortement.<br /> Bon...un peu moins fort sur les bières...c'est comme le dérhumage ;))))<br /> Cordialement<br /> Jo
Répondre
T
Bonjour, <br /> J'ai suivi principalement les étapes de fabrication en combinant une série d'idée venue d'un peu partout.<br /> C'est un nouveau four dans l'avesnois !<br /> La phase de dérhumage a commencé, 80° atteint sur sonde intérieur. et effectivement, la voûte est déjà bien noire et on commence à voir les traces de séchage sur le corps de cheminée,<br /> Il faudra encore monter en t° lorsque la météo sera plus clémente, j'espère que ça va tenir !!!<br /> J'ai prévu de décaisser la chape de béton directement au coffrage, qui m'a évité le travail fastidieux à la disqueuse, merci pour la première photo.<br /> J'aurais dû compter les heures pour la réalisation, c'est assez long.<br /> Pour ceux qui aurait du mal à trouver cette fameuse chamotte, au vu de la quantité de poussière ( ou de chamotte ) que génère la coupe des briques, je me demande si il n'y en aurait pas eu assez :-)<br /> Pour david, convertir l'avaloir en circulaire, je l'ai fait en mortier réfractaire à l'aide d'un coffrage en conservant la surface d'ouverture. <br /> Merci pour tout.
Répondre
D
Bonjour,<br /> Çà fait plus d'un an que je consulte ton blog et cette fois je veux me lancer a mon tour... ça donne vraiment envie ! Très bel ensemble ... avec du gout et construction solide et rigoureuse! En plus avec bonne humeur<br /> J'aurai néanmoins quelques questions:<br /> Y a t-il une trappe pour fermer le conduit de cheminée lors de la cuisson?<br /> Comment est raccordé l'avaloir rectangulaire avec conduit rond? (je pense faire une pièce métallique ...)<br /> La porte du four est métallique et recouverte de bois sur la photo?<br /> Y a t'il autre chose sur le torchis? (laine de roche...?)<br /> La dalle de 15cm est en béton classique? Armé? <br /> Depuis la réalisation, modifierai tu quelques chose? Épaisseur? Hauteur? Diamètre avaloir? Dosage ciment?...<br /> D'avance merci et encore bravo
Répondre